Ce qu’il faut savoir sur les douleurs lombaires ?

Généralement causée par un trouble musculosquelettique de la colonne vertébrale, la lombalgie n’est pas tout à fait une maladie, mais plutôt un symptôme. Elle peut survenir à tout moment et à tous les âges, avec des pics d’apparition à l’adolescence et autour de la quarantaine.

Un problème de santé publique

La lombalgie est un terme médical qui définit les maux de dos se situant dans la partie basse de la colonne vertébrale. En général, la douleur s’accompagne d’un trouble fonctionnel ; d’une incapacité à bouger comme on le désire. Le niveau de douleur peut être très élevé, surtout pour les lombalgies aiguës. Cependant, il faut savoir que la lombalgie n’est qu’un symptôme dont les causes sont variées. Dans la majorité des cas, elle est bénigne, ce qui signifie qu’il n’y a pas de lésion majeure qui peut expliquer les douleurs.

douleurs lombaires

La lombalgie aiguë et la lombalgie chronique

La lombalgie aiguë, ou lumbago, est une douleur aiguë au dos qui s’accompagne souvent d’une impotence fonctionnelle très importante et qui ne dure que quelques jours. Celle-ci touche environ 90 % de la population. Presque tout le monde y passe à un moment ou un autre de sa vie. Par contre, la lombalgie chronique, elle dure plus de 3 mois. Les causes sont parfois difficiles à déterminer. Pour éliminer ces douleurs, le mieux serait de consulter un spécialiste. Ce dernier étudiera la vraie origine des douleurs et vous prescrira un traitement plus adéquat.

Comment soulager des douleurs lombaires ?

Il existe deux ennemies majeures pour la colonne vertébrale : il y a la sédentarité ou l’inactivité, et le surpoids. Les études démontrent que la meilleure façon de lutter contre les lombalgies, c’est de faire au moins 30 minutes d’activité par jour (marche, vélo, natation et autres exercices physiques). Pour la lombalgie chronique, les médicaments sont utiles, mais ne sont pas primordiaux. En effet, ils permettent de diminuer le niveau de douleur ressenti. Cependant, pour la soigner complètement, une stratégie de réadaptation à l’effort et de reprise de mouvement est de rigueur.

Partagez ce billet :Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *