Les essentiels à savoir sur l’obstruction des trompes de Fallope

L’obstruction des trompes de Fallope gêne la communication entre les ovaires et l’utérus, ce qui empêche la fécondation et conduit à l’infertilité féminine. Asymptomatique, la fermeture de Fallope ne se découvre que lors d’un projet de grossesse. Le traitement proposé par les spécialistes varie selon les causes de l’obstruction des trompes de Fallope. 

L’obstruction des trompes de Fallope, de quoi s’agit-il ? 

De 10 à 12 cm de longueur, les trompes de Fallope établissent un lien entre les ovaires et l’utérus. Leurs rôles sont essentiels, car elles garantissent la fécondation. Les trompes bouchées empêchent la rencontre de l’ovocyte et les spermatozoïdes. L’obstruction partielle peut conduire à une grossesse. Le chemin des ovules peut être pavé d’obstacles, mais la fécondation aura bien lieu. Malheureusement, dans le cas d’une obstruction totale, l’un ou les ovocytes n’arrivent pas à traverser la cavité utérine pour atteindre les spermatozoïdes. 

trompes de Fallope

Les causes de l’obstruction des trompes de Fallope

Nombreuses sont les causes qui entraînent l’obstruction des trompes de Fallope. Il y a, par exemple, le pyosalpinx ou l’inflammation aiguë des trompes, les infections sexuellement transmissibles ou les cicatrices dues à une chirurgie abdominale. L’endométriose, les cicatrices dues à une chirurgie abdominale ainsi que les effets secondaires de l’utilisation du DIU comme méthode de contraception provoquent les trompes bouchées. Suite à des grossesses ectopiques, l’obstruction des trompes de Fallope peut également survenir. Par ailleurs, les avortements compliqués figurent aussi parmi les causes des trompes bouchées. 

Le diagnostic et le traitement de l’obstruction des trompes de Fallope

Une hystérosalpingographie (HSG) permet de diagnostiquer les pathologies qui affectent les trompes de Fallope. Cette radiographie consiste à injecter dans le col de l’utérus un produit de contraste. Ce dernier atteint la cavité utérine et passe par les trompes pour finir à l’intérieur de l’abdomen. La HSG effectue donc une étude de la perméabilité des trompes de Fallope. C’est aussi le cas pour le test hystérosonographie (HSN) qui peut être pratiqué en consultation gynécologique. L’intervention chirurgicale ou la réalisation d’une fécondation in vitro optimisent les chances de grossesse face à des trompes bouchées.

Partagez ce billet :Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *